Kura, restaurant japonais – Matsumoto, province de Nagano, Japon


Une de mes passions étant de goûter (et regoûter, on est jamais trop sure) les spécificités locales de lieux que je visite, mon voyage au Japon m’a permis de tester des mets et des produits que je n’avais jamais vu auparavant, ou osé essayer.
Lors de notre étape à Matsumoto, une des grandes villes de la Province de Nagano, dans les montagnes, nous n’avons pas pu manquer à l’appel du basashi, spécificité locale, autrement dit le sashimi de cheval. D’ordinaire peu tentée par la viande équine, que l’on peut se procurer facilement en France, nous nous sommes laissées tenter par l’exotisme d’une viande consommée crue, en fines tranches, trempées dans une sauce soja assaisonnée de ciboule émincée. Pour déguster ce basashi, que j’attendais depuis notre arrivée au Japon une semaine plus tôt, quoi de mieux qu’un restaurant traditionnel réputé, dans le cadre typique d’un kura, « entrepôt » traditionnel de Matsumoto, aux plafonds hauts (pour stocker les balles de riz), et aux façades noires à quadrillage blanc si caractéristiques. 
Répondant au nom simple mais efficace de « Kura », ce restaurant, situé à peu à l’ouest du centre historique de la ville, nous a ravis tant par la finesse et la diversité de ses plats que par les sourires des serveuses. Si vous le pouvez, usez de quelques formules de politesse basiques en japonais, et elles vous ouvriront les secrets de la ville, à commencer par vous expliquez la nature de ces fameuses petites balles artisanales en tissu, présentées à l’entrée, et dont la ville est ornée, jusqu’aux plaques d’égouts.

Devanture, facile à reconnaître

Installées au rez-de-chaussée, où la lumière chaude des lampes brillait chaleureusement sur les parquets, murs et plafonds de bois sombre, nous avons pu partager un repas simple, aux goûts justes et épurés, dans une belle vaisselle, dépareillée comme cela se fait là-bas.

Menu de sashimi : thon gras (o-toro), crevettes crues ama-ebi, poulpe (tako), coquilles st Jacques (hotate), saumon

Menu de tempura : potiron japonais à écorce verte, crevettes, okura, courgettes …

Sashimi de thon au tororo (purée d’igname râpé) et paillettes d’algues nori, à recouvrir d’un filet de sauce soja

Hiya yakko tofu : tofu froid, assaisonné de gingembre rapé, de ciboulette, de katsuoboshi (pétales de bonite séchée), et de sauce soja. 

Basashi (sashimi de cheval)

Sushi (issus du menu pour enfant, sans wasabi) : maki tamagoyaki (omelette japonaise sucrée), crevettes (ebi) et maki sucré-salé (concombre, kampiou– de la bardane sucrée)

Adresse : Kura, 1-10-22 Chuo, Matsumoto, Nagano Prefecture, Japan 
Budget : 2000 yens par personne (20 euros)