Gyoza Bar, restaurant japonais – Paris, France

Bien que le Gyoza Bar à Paris ne soit plus forcément une actu « chaude », il n’est jamais trop tard pour recommander les bonnes adresses de la capitale. Direction donc le Gyoza Bar, restaurant japonais comme son nom l’indique, caché dans l’ombre du Passage des Panoramas, dans le 2ème arrondissement de Paris. Au menu, un plat unique : le gyoza, petit ravioli japonais, originaire de Chine, et amélioré par nos amis du Pays du Soleil Levant. Passons à table, itadakimasu ! 
Gyoza Bar, Paris 2ème

Cuit à la vapeur, puis grillé, collé à ses petits congénères, le gyoza est constitué d’un disque de pâte de farine de riz, fourré à la viande de porc hachée assaisonnée de ciboule émincée. A la fois croustillant et fondant, délicieux une fois délicatement trempé dans la sauce soja qu’il l’accompagne, le gyoza est vite devenu la coqueluche des Parisiens. Pour avoir pu les comparer avec les originaux japonais, servis dans les izakaya (sorte de bistrots), ces raviolis japonais sont délicieux et authentiques. En même temps, normal le personnel du Gyoza Bar est nippon !
Entrée du Gyoza Bar, Paris 2èmeComptoir du Gyoza Bar, Paris 2ème

Une fois entré, vous tombez directement sur un grand et beau comptoir en bois clair, autour duquel s’assoit la vingtaine de clients. Et au centre, dans un volute de fumées de vapeur et de grill, les gyozas qui vous aguichent de leur odeur entêtante (attention, il se peut que vous sentiez le graillon en sortant). Une petite mise en bouche vous attend : de croquantes petites pousses de soja bien assaisonnées. Quoi de mieux pour accompagner les gyozas, plat populaire des cuisines japonaises, qu’une petite bière locale ? Ici Kirin, le second brasseur japonais.
Comptoir du Gyoza Bar, Paris 2èmeGyoza et bière - Gyoza Bar, Paris 2ème

Attention, la rançon du succès est là : les places étant très limitées, il est devenu très difficile d’obtenir une table. Le restaurant ne prenant pas les réservations, il vous faudra vous armer de patience et faire la queue, parfois longtemps (nous 30 min).

Adresse : 56, passage des Panoramas, 75002 PARIS
Contact : 01 44 82 00 62
Budget : une quinzaine d’euros

var _gaq = _gaq || []; _gaq.push([‘_setAccount’, ‘UA-30550414-1’]); _gaq.push([‘_trackPageview’]); (function() { var ga = document.createElement(‘script’); ga.type = ‘text/javascript’; ga.async = true; ga.src = (‘https:’ == document.location.protocol ? ‘https://ssl’ : ‘http://www’) + ‘.google-analytics.com/ga.js’; var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

La Conserverie, bar à cocktails, bar à bento – Paris, France

Pour tous ceux qui travaillent dans le 2ème ou le 9ème arrondissement, peut-être n’êtes-vous pas encore au courant qu’aux fourneaux de la Conserverie, un bar sombre et intime logé rue du Sentier, s’affaire une chef-graphiste-designer japonaise talentueuse, qui vous concocte des bentos, changés quotidiennement. Maori Murota, dotée d’un sens aigu de la composition et de la mise en valeur de ses plats, dont elle affiche les photos tous les jours sur son blog ou sa page Facebook, concocte depuis une petite année des menus japonais, uniquement pour le déjeuner. Ses recettes savoureuses, mettant en valeur poissons crus, produits et condiments japonais, métissés à des ingrédients plus classiques, et sa créativité vous marqueront immédiatement. Les croquis de ses menus, et leurs légendes en japonais, sont également disponibles online. Mais attention, vous n’y retrouverez rien des menus A1, B2 ou Menu Sakura de vos restaurants de sushis habituels. Autant le savoir …
Serveur très agréable, qui vous met à l’aise très rapidement, en vous présentant avec sourire les plats du jour. Les bentos sont également disponibles à emporter.

Intérieur de la Conserverie : décor de velours vert, rouge, brun, de lourds rideaux bleu roi et parquets aux lattes d’un autre temps, conduits d’aération apparents … comme un cocon, cet ambiance vous enveloppe et vous transporte ailleurs.

Table en carrelage, basse et graphique 

Tofu frais et soyeux, ciboulette, coriandre, huile de sésame et sauce soja … Un délice qui fond dans la bouche. Laissez le tofu s’écraser sur votre palais, et appréciez cette texture lisse.
Pour l’accompagner, petit bouillon clair, où flottent mollement quelques anneaux d’oignons nouveaux, et au fond, quelques algues ondulent doucement, au rythme de votre cuillère. 
Chirashi saumon mariné, sur un lit de riz japonais chaud et ses petits légumes : salade, carottes, concombre, choux rouge, oignon rouge. Rien à voir avec ce que vous avez goûte par le passé : la première bouchée vous apporte une très forte note herbale, adoucie par la tendresse du poisson et la tiédeur du riz rond et bien collant.

Adresse : La Conserverie, 37 rue du Sentier, 75002 Paris
Budget : 12€ le chirashi, 15.5€ le menu avec soupe et petite entrée

Michi, restaurant japonais – Paris, France

Le quartier japonais de Paris, autour de la rue Sainte Anne, fourmille de bons restaurants nippons, traditionnels et populaires. Si on dîne facilement pour une dizaine d’euros en dégustant un bon katsudon ou des okonomiyaki, dégustez des vrais sushis japonais peut vous coûter un peu plus cher, en général plus de 20 euros. Le déjeuner peut donc est une bonne solution pour se faire plaisir en mangeant quelques sushis, grâce aux menus du midi ! J’ai déjà pu appliquer cette stratégie chez Koetsu, et nous nous étions régalés !

Nous avons voulu remettre cela en testant Michi, un minuscule restaurant de sushi authentique. Si vous êtes seul ou à deux, installez vous au comptoir et regardez le chef mener le bal ! Coups de couteau et coups de main … En quelques secondes, les nigiri sushi apparaissent comme par magie. J’ai pour ma part opté pour un menu chirashi, pour moins de 15€ (chirashi, soupe miso, petite salade de choux et petite salade de fruits frais).

Chirashi moriawase (assortiment de poissons : saumon, thon, dorade, maquereau mariné, tamagoyaki – omelette sucrée japonaise – et crevette)

Petite salade de choux

Intérieur (exigu!)

Adresse : Michi, 58 rue Sainte Anne, 75002 Paris
Budget : 14€ le menu Chirashi (le midi) – plus cher le soir

Juji-ya, restaurant japonais – Paris, France

Pour qui a déjà vécu au Japon, Juji-ya vous rappellera ces fameuses boutiques à bento ou supérettes, ouvertes 24h/27 et dépannant l’employé d’entreprise rentrant tard, le célibataire en mal de talent ou l’étudiant en mal d’ustensiles de cuisine (mon cas).

Ces bentos ne se présentent pas sous forme de jolis boites, comme on peut voire fleurir dans les magazines culinaires français. Ces bentos sont vendus dans des barquettes en plastique, ceinturés de plusieurs élastiques en caoutchouc. Souvent composé de friture (légumes, poulet, croquettes) ou de poissons grillés, ces bento sont souvent peu onéreux, relativement peu équilibrés (par rapport au reste de la cuisine japonaise) et surtout consommables immédiatement.

Juji-ya, en plein quartier japonais Sainte Anne à Paris, propose exactement ce genre de services (sans l’ouverture H24) ainsi qu’un espace supérette au fond du restaurant où vous pourrez retrouver tous les basiques de la cuisine japonaise (21 soupes miso pour 8€, cela vaut franchement le coup)

Depuis longtemps au courant de son existence, je n’avais encore jamais gouté ses bento. J’avais commencée par être tentée par les réductions proposées sur les sushi (il en restait qu’une barquette à 21h).

En effet, Juji-ya, comme tous les supermarchés japonais (comme K-Mart, rue Ste Anne) réduit les prix dès que la fermeture approche car il ne saurai revendre le lendemain ces produits frais (si un jour vous êtes au Japon un soir à quelques minutes de la fermeture du rayon traiteur du grand magasin Mitsukoshi, ne loupez pas le son de cloche qui provoque un vrai raz de marée humain sur les sushis restants! J’avais du profiter de ma taille d’Occidentale pour attraper de splendides sushi à la coquille St Jacques).
Mais finalement, séduite par une odeur de poisson grillé, j’ai finalement choisi le bento au saumon grillé. Composé d’un morceau de poisson pas sec du tout, s’effritant facilement sous le joug des baguettes, d’une grosse portion de riz blanc japonais, vous avez le choix de 3 accompagnements. J’ai pour ma part choisi la salade de pomme de terre à la japonaise, sorte de piémontaise sans oignons et avec oignons, une salade d’algues hijiki et une portion de légumes mijotés (radis daikon, pousses de lotus renkon, champignons shiitakés et morceaux de viande).
Le tout pour 9,5€ ! Si vous avez de l’appétit, précédez la dégustation de ce bento par quelques crackers de riz japonais (60 centimes) et une bière Asahi.
Il existe des plats végétariens (légumes ou légumes frits) ainsi que des plats de viande (poulet grillé, poulet frit, boulettes de poulet tsukune, porc pané, steak haché) ainsi que des crevettes panées. Pour tous les goûts !


Adresse : Juji-Ya, 46 rue Sainte Anne, 75001 Paris
Budget : une dizaine d’euros