Ere MEIJI : une nouvelle constitution à l’allemande (Colloque Musée Guimet)

Proclamation de la constitution (source wikipedia)

Il y a quelques semaines, je vous racontais la conférence passionnante organisée par le Musée Guimet sur la période Meiji, en marge de la non moins intéressante exposition temporaire « Meiji, splendeurs du Japon impérial« . Je vous propose aujourd’hui un second compte-rendu, pour parler ici de droit constitutionnel… Oui oui, de droit, pour changer ! Besoin de remettre ses pendules à l’heure ? Pour bien comprendre de quoi parle-t-on quand on évoque l’Ere Meiji, c’est à dire cette période de l’histoire japonaise courant de 1868 à 1912, je vous invite à consulter mon précédent article sur le sujet.  Lire la suite

Publicités

Ere MEIJI : une révolution à la japonaise (Colloque Musée Guimet)

 

Dans le sillage de la nouvelle exposition temporaire « Meiji, splendeurs du Japon impérial » actuellement présentée au musée Guimet, son amphithéâtre a accueilli ce samedi 20 octobre un colloque passionnant, réunissant les plus grands spécialistes français de cette période charnière de l’histoire japonaise, qui a vu le Pays du Soleil Levant entrer définitivement sur la scène des grandes puissantes mondiales. Riche et instructive, cette conférence méritait d’être partagée : voici une des thématiques abordées durant ce colloque.

Lire la suite

Exposition DAIMYO au Musée Guimet

IMG_0432.JPG

Que vous soyez ou non connaisseur de la culture japonaise, cette exposition ne manquera pas de vous intéresser ! Qui n’a jamais rêvé de contempler de près ces fameuses armures de samourai ? Des ensembles de laque et d’acier inoffensifs, et qui pourtant, des centaines d’années après, ne manquent pas de nous glacer le sang, quand on tente de plonger notre regard dans ce trou béant où on imagine le visage intransigeant d’un chef de guerre ?

Le Musée Guimet organise à ce sujet une très belle exposition sur les Daimyo, ces seigneurs régionaux à la tête des clans entre le 12ème et le 19ème siècle. Une exposition unique et répartie en trois espaces : la première partie est logée à l’Hôtel d’Heidelbach, annexe du Musée Guimet, la seconde partie au sein du Musée Guimet proprement dit, et la troisième au Palais de Tokyo. Bien que les trois bâtiments soient tout proches, prévoyez tout de même 2 bonnes heures pour tout voir !

Rendons visite à ces Daimyo !

Lire la suite

Matsuri

Dimanche dernier, grande journee!
Wada-san, une de mes collègues m’a invité dans sa famille pour déjeuner et participer à un matsuri, un festival tradi
Direction la gare de Shinjuku pour m’emmener dans son village!
La famille de ma collègue est une famille traditionnelle très respectée dans leur coin, et pour celle cortège de la procession vient jusqu’à leur maison


DAns le salon des invités, Wada-san me montre les photos d’elle en kimono traditionnel prise pour ses 20 ans


Autour de la pièce des invités un couloir parquété court pour permettre de prendre l’air sans aller dans le jardin

la maison de Wada-san est traditionnelle: c a d les sols sont recouvertes de tatamis, les portes sont coulissantes, et les tons sont creme et bois naturel
Les meubles sont rares, et la pièce est épurée


Moi, une amie de Wada-san et elle même


Calligraphies et paysages peints à l’encre de chine


Moi avec le pardessus « happy » (le caractère dans le dos signifiant heureux)


La procession arrive, précédée de la police


Elle se rapproche


Des marcheurs ouvrent la voie, avec des crecelles


Les taiko, de gigantesques tambours traditionnels, se mettent en place devant la maison


Le palanquin (mikoshi) arrive, porté sur l’épaule par des hommes et quelques femmes


Ils le déposent devant la maison de Wada-san


Ils portent comme moi le pardessus bleu


La famille et les amies de Wada-san et moi meme


les copines de Wada-san et moi meme devant le palanquin


Moi m’exerçant au taiko, qui se frappe avec un gourdin
(c ‘est pas encore ça!)


Le taiko est un tambour double, on y frappe des deux cotés

Ils sont à fond car il faut frapper fort


Moi meme et Wada-san s’exercant au portage du mikoshi


Le camion des musiciens ( flutes; petits tambours) suit


Wada-san et ses parents

Déjeuner tradi ( edamame au centre, soupe miso, thé oolong froid et riz aux haricots rouges azuki)


Jardin traditionnel autour de la maison


La maison, basse en général

Démonstration de taiko

la procession entre chez les Wada