Les céramistes Laetitia Pineda et Emmanuel Alexis et le Japon

Quand des céramistes d’exception exposent pile poil dans le village de mes vacances, c’est ce qu’on appelle avoir beaucoup de chance ! En mai, Laetitia Pineda et Emmanuel Alexis, partenaires dans la vie comme dans l’argile, ont présenté à Lectoure dans le Gers une sélection de bols à thé et de théières, en plein air, dans un jardin privé aux pivoines flamboyantes.

Établis en Dordogne dans le village de Loubéjac, leur lieu de création répond au doux nom de Loustalou. C’est là bas qu’ils entretiennent le feu de leur amour inconditionnel pour la céramique, dans une région au sol riche en argile. Récoltant eux-mêmes cette matière première aux alentours, ainsi que le bois nécessaire, ils évoluent au cœur de la nature.

Le Japon, ses traditions et ses valeurs, sont pour eux une source d’inspiration, sans avoir la contrainte de devoir respecter à la lettre les codes nippons en vigueur, sans être brimés dans leur liberté créative. Ils ont gentiment accepté de partager en quoi le Japon rythmait leurs journées et leur travail…

Ils ne connaissent que quelques mots de japonais, mais la céramique parle pour eux. Raku (type de bol à thé), chawan (bol à thé), cha-iré (boîte à thé), kintsugi (méthode de réparation de céramique)… Leur quotidien est pourtant rythmé par des mots d’origine nippone!

Le thé et  sa consommation sont au cœur de leur processus créatif. Lorsqu’elle façonne une coupe à thé, Laetitia confie « porter à ses lèvres toutes ses créations », plusieurs fois, pour anticiper le moindre détail, la moindre épaisseur, le moindre angle, qui pourrait ralentir, accélérer, freiner, sublimer la manière dont le thé s’écoulera.

Deux de leurs fours en terre crue sont d’inspiration japonaise, comme le anagama, qui est aussi le plus simple, le plus ancien, qu’ils ont façonné de leurs mains. « Anagama » est un mot japonais signifiant simplement « Four à trou ». Il est composé d’une chambre unique et d’une cheminée. Ce type de four est alimenté avec du bois, placé dans le four, et permet de cuire à de très hautes températures, ce qui permet de vitrifier certaines pièces. Des cendres volantes se déposent sur les pièces, laissant ainsi de nombreuses nuances de couleur, toutes uniques.  La flamme passe directement dans le four, léchant au passage les céramiques et laissant ainsi sa trace. Si au Japon, on utilise plutôt des résineux, comme le pin rouge, Laetitia et Emmanuel utilisent des essences locales comme le peuplier et le châtaigner.

Au Pays du Soleil Levant, leurs créations remportent depuis plusieurs années beaucoup de succès. Leurs clients et partenaires japonais y trouvent un « écho à leur manière d’aborder la simplicité », tout en reconnaissant (et en valorisant) leur particularisme occidental. « Des amateurs avertis reconnaissent immédiatement qu’il s’agit d’un travail non japonais ».

Leur chemin les ayant souvent mené vers le Japon, ils ont exposé à de nombreuses reprises : en novembre dernier, au temple Engaku-ji à Kamakura, en 2009 à la Dojima Gallery à Osaka … Laetitia et Emmanuel seront également au Nomura Museum à Kyoto en 2019.

Et maintenant, place aux créations !

La rusticité, brute et granuleuse, de ce récipient contraste fortement avec le bec délicatement ourlé, créant immédiatement une envie de toucher la matière !

Cette couleur est si douce, qu’elle résonnait avec les pivoines au rose poudré qui trônaient à coté…

La glaçure, ressemblant à de l’émail, provient des cendres entrées en fusion.

Une assiette, qu’on tourne et retourne dans ses mains, sans pouvoir s’arrêter !

 

 

Bol à thé

Une théière sans chapeau

Bol à thé

Cette petite bouteille est en réalité un compte-goutte, permettant de doser parfaitement la quantité d’eau nécessaire pour liquéfier l’encre, présentée de manière solide.

Pour plus d’informations, sur les prix ou les lieux d’expositions des créations de Laetitia et Emmanuel, n’hésitez pas à les contacter sur ce lien.

Amis parisiens, vous pourrez retrouver certains de leurs créations à la vente chez Workshop Issé.

Et si vous souhaitez les rencontrer, voici leurs prochains événements :

  • Du jeudi 13 septembre au dimanche 16 septembre 2018 à l’exposition Sigillée à l’occasion de la Biennale Céramique de Villefranche-de-Rouergue
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s