La passion des Japonais pour la patate douce

La patate douce - Japon

Un an déjà depuis mon dernier voyage au Japon, et prise par le boulot et la flemmingite aiguë, les centaines de photos de ce séjour végétaient… Il était temps de les ressortir, elles restent de saison !

Parlons d’un produit qui passionne les Japonais dès l’arrivée de l’automne : la patate douce ! Elle jouit là-bas d’une ferveur bien méritée tant elle les accompagne dans leur quotidien, en version salée ou sucrée, aux couleurs variées, du snack de rue aux tables d’exception. Dans un pays où le sucre raffiné est arrivé très tardivement, la patate douce a longtemps, avec le marron et le haricot rouge, apporté sa note douce et délicate aux repas japonais.

Au Japon, vous en retrouverez principalement deux sortes :

  • Satsuma-imo, à chair jaune et peau rose-violet, Satsuma est en fait l’ancien nom de la province de Kagoshima, sur l’île de Kyushu qui en a été le premier lieu de production.
  • Murasaki-imo, à chair violette et peau marron, utilisée principalement pour les desserts

 Elle est dégustée dans son plus simple appareil (yaki-imo) dans la rue ou les alentours des temples, rôtie dans des fours portatifs, version antique des food trucks. Attention, c’est brûlant ! Vendue entière avec la peau, elle se mange au naturel (cf photo ci-dessus).

Elle se mange aussi en nimono, c’est-à-dire cuite dans un bouillon léger de sauce soja, mirin et dashi.

Côté dessert, la patate douce est déclinée en glace, comme sur la photo ci-dessous, disponible à Kagoshima, et notamment en Daigaku imo, littéralement « la patate de l’université », en réalité des morceaux de patate douce frits, enrobés d’un caramel et saupoudrés de sésame noir (un délice). Vous la retrouverez également en Kit Kat (et oui les Japonais déclinent toutes leurs saveurs préférées en Kit Kat, du wasabi au piment en passant par le thé à la fleur de cerisier !). Mélangée à de l’agar-agar, elle permet d’obtenir des yokan délicieux (sorte de pâte de fruits). Riche en amidon, elle est fréquemment utilisée en pâtisserie, mélangée à un peu de sucre et ajoutée dans des préparations pour gâteaux.

La patate douce est également consommée en boisson ! Et oui, la province de Kagoshima à Kyushu est également très connue pour son shochu (alcool blanc tirant à 40°) issu de la patate douce. Au restaurant, commandez donc un imo-joshu !

La patate douce - Japon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s