Shinshou, restaurant japonais – Tokyo, Japon

Au Japon, lorsque la fin vous tiraille mais que vous ne savez où aller pour déjeuner, dîner ou déguster une part de gâteau, vous aurez toujours un pratique et raisonnable plan B : les restaurants des grands magasins. Bien loin de ce que peuvent proposer les établissements français (piège à touristes hors de prix), ces restaurants japonais sont visités par des Tokyoïtes bien au fait de leur bon rapport qualité/prix. En effet, un ou plusieurs étages, souvent situés au sommet des ces bâtiments énormes, est consacré à une des passions japonaises : manger ! 
Alors que nous nous baladions dans le quartier ultra-animé de Shinjuku à Tokyo, et que nous n’arrivions pas à nous décider sur le restaurant, nous avons levé nos yeux et aperçu le panneau lumineux du grand magasin LUMINE EST. Ni une, ni deux, nous nous engouffrions dans l’ascenseur direction le 7ème étage. Une mer de restaurants japonais, coréens, chinois, américains, français, italiens … s’étalait devant nous !
Nous avons choisi Shinshou, un restaurant de tempura (friture) et des nouilles de sarrasin soba.

Shinshou

Entrée du Shinshou
Restaurant vu depuis le couloir. Ils ont réellement recréé une ambiance propre à chaque restaurant, où on n’aperçoit que difficilement les convives, qui peuvent profiter de leur repas en bonne intimité.

Umeshou de Wakayama, mon préféré. 

Pour ceux qui l’auraient oublié, l’umeshou est un vin de prune, modérément alcoolisé (entre 10 et 15°), réalisé à base de prunes japonaises cueillies avant maturité. Ces prunes sont alors mélangées à du shochou (alcool blanc distillé) et à du sucre (et du miel parfois). Selon les régions d’origine, l’umeshou peut être sec et presque amer, à très sucré, comme celui de la région de Wakayama. Personnellement, je l’aime « rokku » (on the rocks) mais beaucoup l’aiment dilué avec du tonic ou du soda.

Premier menu : un grand plat de soba (nouilles de sarrasin servies froides) à tremper dans une sauce tsuru (une sorte de sauce soja légère, dans laquelle on mélange du radis blanc râpé), accompagné de pickles, et de tempura. Ces dernières sont exemplaires de légèreté : une énorme gambas, ferme sous la dent, à la chair bien brillante, okra, aubergines, potiron japonais …

Deuxième menu : une petite assiette de soba, et un oyako-don (littéralement « parents et enfants sur un bol de riz), un mélange de poulet et d’omelette posé sur un grand bol de riz.
Troisième menu (le mien) : bol de soba au tororo (de la chair d’igname crue en bouillie, à la consistance visqueuse que j’adore!), et un assortiment de tempura de légumes et de fruits de mer sur un bol de riz, ainsi qu’un petit dessert : du warabi mochi.

Le Warabi-mochi est un dessert typiquement japonais que j’affectionne tout particulièrement. C’est une pâte gélifiée au goût neutre (à base de fécule de fougères warabi), enrobée de kinako (de la poudre de soja grillée) et recouverte de kuromitsu (une sorte de mélasse).

Adresse : Restaurant Shinshou, 7ème étage de LUMINE EST, 〒247-0056 神奈川県鎌倉市大船1-4-1
Budget : environ 1500 yens par personne sans boissons alcoolisées (16€)


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s