Mon Bistrot, restaurant français – Boulogne Billancourt, France

Annonce : jeune couple à la recherche d’un endroit sympa pour fêter évènement romantique mais pas guindé pour autant … 
Trouvaille : le restaurant de cuisine française Mon Bistrot, à Boulogne-Billancourt. 
A près de 200 mètres de la Porte de Saint-Cloud, dans une rue calme et peu attirante au premier coup d’œil, se dessine à l’angle de la rue Marcel Dassault et de la rue des Peupliers une devanture chaleureuse et accueillante. Un patron qui discute sur le trottoir avec des clients, des éclats de rires qui fusent par la porte d’entrée … C’est bon, nous sommes bien arrivés à Mon Bistrot.
Accessible depuis Paris en moins de deux, Mon Bistrot est le bébé du chef Yann Roncier, passé auparavant chez Joël Robuchon et Michel Rostang. Désireux de voler de ses propres ailes, et de fonder un établissement à la cuisine irréprochable mais au cadre détendu et convivial, Yann Roncier a ouvert ce restaurant à 39 ans, qui est vite devenu une référence à Boulogne-Billancourt et dans le sud de Paris. 
La carte est sobre et belle, assez courte mais bien garnie. Les plats sont bien décrits, et la mise en avant des spécialités du chef ou de la provenance de la viande de porc vous orientent déjà vers votre choix … La carte du jour est alléchante et simple (carpaccio de tête de veau, tartine verte et charcuteries ibériques, lomo ibérique et purée maison)
Les prix ? Un peu élevé vu l’emplacement et le CV du chef, mais finalement l’addition finale ressort bien équilibrée, au rapport de la qualité des mets (entrée, plat, dessert, une coupe de champagne et un verre de vin pour 50€).
Mention spéciale pour les conseils judicieux du serveur, tant sur la carte des mets (dilemme entre la verrine citronnée et le cheesecake en dessert), que sur la carte des vins (le Côte du Languedoc Pic Saint Loup 2010 s’accorde bien avec le porc). Sa sympathie parachevait le tout.
A table maintenant !

Coupe de Champagne Deutz Brut (9€)  et ses petites tartinades de fromage frais aux oignons frits.

Ravioles du Dauphiné, émulsion de homard et gambas grillés (9€).

Bien cachées sous l’épaisse émulsion au goût fin et iodé, les ravioles se révèlent petit à petit. Généreuses et fondantes, elles émergent ici et là, au détour des 3 gambas grillées comme il faut. Bien colorées, celles-ci restent bien fermes sous la dent, voire croquantes. La cuillère est la bienvenue pour ne laisser aucune goutte de ce noble nectar de crustacés . 
Croustillants aux sardines et vache-qui-rit (8€)

Délicieusement régressive, cette entrée ravira les grands enfants qui sommeillent en vous. La présentation originale dans une boite en fer blanc est originale, et la petite salade vient équilibrer le goût assez prononcé des sardines. Ces samoussas bien dorées croustillent agréablement sous la dent, et se dévorent en deux secondes … Trop court !

Échine de porc laqué au miel, champignons sautés et marrons (23€)

Inspirée par la présence à la carte de porc ibérique, réputé pour son caractère, je me suis laissée tenter, sans regret, par cette (énorme) échine de porc laqué au miel. Caramélisée mais extra-tendre, elle se marie très bien avec ce sauté de champignons shiitake au goût plus sobre, ainsi qu’aux marrons fondants. 
Risotto crémeux au jambon ibérique (18€)

Originalité, ce plat est disponible en version Entrée ou Plat principal. Ici, en plat principal, ma moitié a lui aussi été irrémédiablement attiré par ce fameux jambon ibérique « bellota bellota » (nourri aux glands), qui lui assure ce goût si puissant. Ce risotto semble est un des plats signature du chef, quelle meilleure garantie !
Cheesecake (recette non cuite) aux poires et caramel au beurre salé (7€)

Grande amatrice de cheesecake, je dois reconnaître que je trouve rarement mon bonheur. Il semble toujours y avoir un truc qui ne marche pas : recette crue ou cuite, épaisseur du biscuit, nature du biscuit, coulis ou pas coulis … J’ai trouvé mon paradis à Mon Bistrot ! Une part généreuse, au goût puissant de vanille naturelle, dont les innombrables grains constellent ce blanc gâteau, un biscuit épais (mélange de spéculoos et de sablés), des petits morceaux de poires caramélisées bien réparties, et enfin une belle cuillère de caramel au beurre salé pour vous achever … Ah je m’y revois encore …

Tiramisu au Nutella (8€)
Toujours dans le régressif, voilà un tiramisu pas comme les autres : au Nutella ! A chaque cuillère,  le goût de cette fameuse pâte chocolatée est mise en valeur par la fraicheur du dessert et l’onctuosité apportée par le mascarpone … Vite la recette !

Bilan : une superbe cuisine et un service agréable, à redécouvrir encore, encore et encore

Adresse : Mon Bistrot, 33 rue Marcel Dassault, 92100 Boulogne Billancourt
Budget : entrée, plat, dessert, 1 coupe de champagne, 1 verre de vin pour 50€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s