Balade à Asakusa

Par un beau w-e d’automne, baladons nous à Asakusa, un quartier du Nord Est de Tokyo, qui revendique un coté traditionnel, par son temple très connu et ses petites rues pitorresques!

Les couteaux japonais sont connus mondialement pour leur qualité, leur résistance et leur précision. Sachez qu’un couteau au Japon à une « âme » et qu’on ne peut ainsi pas hériter d’un couteau d’un grand cuisinier.

Les Japonais raffolent des glaces à l’italienne, et le montrent! on reconnait ainsi facilement les glaciers au Japon par les reproductions en résine de glace. On y retrouve des parfums connus, mais également des expérimentations typiquement japonaises.
A essayer donc: glace au thé vert, glace au sésame noir, glace à la patate douce!


Des délicieuses brochettes de pâte de riz fourrée au anko (pâte de haricots rouges sucrée), et enrobées d’un mystérieux truc gluant, mais très bon. dès que je connais le nom, jle transmets!!

Une des spécialités de Asakusa, les « sembei ». ce sont des petites galettes de riz cuites sur un grill. Elles sont ainsi soufflées, gonflent fortement. Elles sont ensuite enduites de sauce soja et mises à sécher! Un délice à l’apéritif! Elles peuvent être nature, entourées de feuilles de nori (algues), au sésame…


Les « sembei » non cuites, ressemblant fortement aux osties!


Des artisans fabriquent sous les yeux des passants de petits gateaux de riz, fourrés au anko (pâte de haricots rouges sucrée) dans des petits moules en fonte aux formes de lanternes (3 photos ci-dessous)


Rue traditionnelle bordée d’échoppes qui mène au sanctuaire d’Asakusa, entierement détruit lors de la 2de Guerre Mondiale mais reconstruit à l’identique.


Des lanternes en papier de riz gardent l’entrée du sanctuaire d’Asakusa!


Une fois payé les sucettes ci-dessous, on peut jouer au flipper qui va nous indiquer combien de sucettes on peut prendre, pour un prix unique de 200 yens. Evidemment, tout le monde tombe sur « 1 sucette »!


Des fruits confits ou en saumon sont enrobés de sirop collant aux dents, qu’ils présentent posées sur un bloc de glace! Moi j’ai choisi un tsumomo (sorte de prune amère et salée). pas terrible terrible!


Une affiche pour une pièce de kabuki, une forme de théatre traditionnel, où par exemple les rôles féminins sont joués par des hommes, les femmes étant interdites dans cette profession.


La procession des danseurs commencent, au rythme de musique traditionnelle (crecelles, tambours taiko, et flutes à bec )

Des femmes d’âge mur entament une danse quasi tribale dans les rues de Tokyo


Petites filles commançant leur carrière de danseuses itinérantes!

Publicités

Une réflexion sur “Balade à Asakusa

  1. Essaye d'aller au Kabuki de Tokyo… Même si tu vas pas comprendre grand chose (car c'est en ancien japonais), ça vaut le détour ne serait-ce que pour comparer le jeu des acteurs tel que nous le connaissons en France, et la manière de jouer du théâtre au Japon.Puis y'a un tarif étudiant (ah mais t'as pas ta carte… mouahahahahah) :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s