Bacabon, izakaya moderne et parisienne

Bienvenue chez Bacabon, un izakaya tout en longueur, au cœur du 11ème arrondissement de Paris. Cet équivalent japonais du bar à tapas traditionnel montre un visage convivial et joyeux de l’hospitalité japonaise, très éloigné du distant raffinement de la haute cuisine kaiseki. Dans un izakaya, on grignote et partage des petites assiettes salées à grand renfort de bières bien fraîches ou de sakés, et Bacabon ne déroge pas à la règle !  Lire la suite

Publicités

Mochi & céramique : coup de cœur « C’est bon le Japon » édition 2018

IMG_1978

Cet été, j’ai réussi à trouver un peu de temps pour aller au salon C’est bon le Japon, en plein Paris, dans le quartier du Marais. Rendez-vous obligatoire pour les amateurs de culture japonaise, l’entrée ne coûte qu’un euro : que vous soyez passionné ou juste curieux, jetez-y un coup d’œil. Dans ce genre d’événements, tous les stands ne m’intéressent pas, comme ceux sur la mode et accessoires type éventails & co : je me concentre sur les stands culinaires et d’arts de la table. Cette année, j’ai fait sur quelques stands de belles découvertes :

  • La Maison du Mochi
  • Céramiques Atelier Ryokan
  • Thés bio Zenjiro

Lire la suite

Jakuchū : une exposition exceptionnelle au Petit Palais

La scène culturelle japonaise de Paris bénéficie pendant un petit mois d’une activité incroyable : la présence d’une des plus grandes œuvres de l’art japonais, le Royaume coloré des êtres vivants (Dōshoku sai-e), de Jakuchū. 

Pour encore deux semaines (jusqu’au 14 octobre exactement), le Petit Palais accueille en effet l’intégralité de cette collection composée de 30 grands rouleaux de peintures polychromes sur soie, représentant des éléments naturels d’un dynamisme rare : coqs et poules, poulpes, poissons argentés, pivoines épanouies, roses d’hiver… C’est une ode vibrante à la vie que Jakuchū a peint en l’espace d’une dizaine d’années. Lire la suite

Accords thés et fromages, chez Lupicia

IMG_0648

Située au cœur du 6ème arrondissement, au cœur de cette Rive gauche élégante, intellectuelle et artistique, dans une rue où ont vécu Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Auguste Comte et Romy Schneider, la boutique Lupicia fait le bonheur des passionnés de thés. Peu connue en France, cette enseigne est pourtant très célèbre au Japon. En plus d’un service exemplaire, Lupicia propose des thés sélectionnés pour leur grande qualité, reposant sur un cahier des charges exigeants : achats directs auprès des producteurs, des thés méticuleusement triés, une qualité aussi soutenue pour les thés natures que pour les thés aromatisés. Vous aurez compris, j’aime beaucoup Lupicia !

Afin de faire découvrir leurs thés, et surtout de montrer qu’ils s’accommodent de tout, ils organisent régulièrement des dégustations gratuites en magasin. C’est comme cela que j’ai découvert les mariages entre thés et fromages. En partenariat avec la fromagerie de Sanae Hisada (Rue de Richelieu), ils ont proposé le temps d’un weekend des associations surprenantes et percutantes. Lire la suite

Recette de Udon froid à la sauce umé-tsuyu (par Chiemi Okumoto)

Voici la deuxième recette japonaise présentée par Chiemi Okumoto lors de la démonstration culinaire N°10 organisée par la boutique Nishikidori ! Cet atelier était consacré aux nouilles japonaises, dont les délicieuses nouilles udon, d’épaisses nouilles blanches à la farine de blé, très consommées au Japon. Cliquez ici pour avoir le récit de cet événement !

La recette ci-dessous est très simple, et nécessite des produits d’épicerie se conservant longtemps et réutilisables dans de nombreuses autres recettes. Pour cette recette ont été utilisées des udon un peu spéciales, au sésame avec des vrais grains à l’intérieur. Un délice ! Mais des nouilles udon classiques seront parfaites !

Cette recette est particulièrement agréable en été, consommée froide ! La sauce tsuyu à la prune umé est très légère, rafraîchissante, non sucrée. Le tsuyu est une sauce traditionnelle, beaucoup plus claire que la sauce soja, qui accompagne régulièrement les nouilles ou les tempura (beignets salés). Je l’ai acheté suite à la démonstration : c’était un régal ! Depuis, je la réutilise régulièrement pour faire une sauce vinaigrette japonisante, délicieuse avec de belles tomates bien mûres.

N’hésitez pas à consulter la page Facebook de Nishikidori pour être au courant de leurs prochaines démonstrations culinaires, qui sont gratuites !  Lire la suite